La Fitnah des Sadaqates


Partagez l'article ...Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on Twitter1Email this to someonePrint this page

Par Shaykh Ahmad As-Subay’i

« J’aimerai entamer quelques sujets que nous devons assimiler correctement afin que notre religiosité (mise en pratique de la religion) soit établie sur une clairvoyance et une clarté, établie sur une affaire n’ayant aucune forme d’ambiguïté. Bien sur, actuellement, je m’adresse à des personnes présentes au Singapour. Il est connu que ce pays se distingue parmi les autres par une forte économie en ayant atteint la réussite dans ce domaine. Et ceci est, pour les frères, une bonne nouvelle et l’indication d’un bien. Une bonne nouvelle dans le sens où, pour eux, il est possible de fournir les causes liées à la Dounya leur permettant d’être indifférents/insouciants quant aux Sadaqates. Et ceci, de nos jours, est un point fort du musulman. Si le musulman est dans la capacité de se débarrasser de cet obstacle qu’affronte beaucoup de religieux. Car beaucoup de gens se mettent à pratiquer la religion, notamment dans les contrées où les opportunités d’emploi sont rares, ou même s’il est occupé à rechercher la science, il ne trouve pas d’emploi qui lui permette de couvrir son besoin. A ce moment là, vient la Fitna des Sadaqates. La Fitna des Sadaqates, je veux dire par là qu’il éprouve le besoin de réunir les dons des gens en avançant l’argument qu’il souhaite aider sa Da’wa. Ce gouffre, cette porte d’entrée du Shaytan fut exploité, d’un point de vue historique, en premier lieu, par les Khawarijs. Les premiers dont il a été rapporté qu’ils récoltaient l’argent des dons, l’argent des musulmans auprès d’eux, sont les Khawarijs. Cela n’était pas une pratique auprès des compagnons du prophète ﷺ
Ce qui était de pratique auprès des compagnons du prophète ﷺ sont deux points :
– Le premier point : Inciter les gens à donner l’aumône tout comme Allah l’a ordonné, et tout comme le prophète ﷺ l’a ordonné
– Le second point : ils donnaient l’aumône, mais c’est l’Etat lui même qui réceptionnait les dons et qui les recevaient.

C’est pour cela qu’Allah s’adresse directement au prophète ﷺ concernant la Zakat obligatoire. Allah dit (traduction rapprochée des sens) : « Prélève de leurs biens une Ṣadaqa par laquelle tu les purifies et les bénis, et prie pour eux. Ta prière est une quiétude pour eux ». Allah a donc ordonné à Son prophète ﷺ de prélever les aumônes de l’argent global et apparent dans lequel se trouve la Zakat. Ceci est donc le rôle des Etats, ce sont les Etats qui accomplissent cela. Lorsque les groupes islamo-politiques sont apparus, et qu’ils ont eu besoin de financement afin de propager leur Da’awa et financer leurs projets. Alors que les musulmans souhaitent aider leurs frères et couvrir leurs besoins et ceci est une bonne et excellent chose. Cependant, ils (les groupes islamo-politiques) se sont interposés entre les musulmans et les dons des riches parmi les musulmans. Ils se sont installés entre les deux, en prenant cet argent et en le gardant auprès d’eux. Profiter de cette façon là et accomplir le rôle des Etats, ils ont pu, par cette méthode, s’auto-financer. Ceci est une déviation de la Sounnah, une déviation profonde. Son explication nécessiterait plusieurs assises, cependant je résume de manière générale afin que les frères prêtent attention à cette Faïdah et afin qu’ils se remémorent le bienfait d’Allah sur eux : ce pays, Singapour, la possibilité de trouver un emploi est élevée. Ceci fait parti des grands bienfaits d’Allah sur vous. Afin que vous ne soyez pas exposé à cette épreuve/trouble dont a été exposé certains musulmans ici et là.

J’aimerai souligner un point que j’ai évoqué : ce sujet nécessite plus de détails et une explication complète en particulier à cause de la présence de beaucoup d’ambiguïté autour de lui. Également la pensée des gens que ce que commet les groupes islamo-politiques n’est pas un acte réprehensible. Sur toutes les terres musulmanes, dans toutes les mosquées, un homme appelle aux dons et les récolte auprès des gens en faveur de son groupe de manière imposante, de manière à ce que les gens pensent qu’il n’y a pas de mal en cela. Malheureusement, cette maladie/épidémie s’est propagé auprès de ceux qui souhaitent la Sounnah. Ainsi, le sujet est très sensible, profond et autour de lui beaucoup d’ambiguïtés sont présentes. C’est pour cela qu’il faut en tenir compte. Ma parole ici, représente un simple conseil et un rappel à ces frères là concernant le bienfait d’Allah sur eux : ils se passent des dons et ainsi, les Fitans en rapport avec ce sujet ne leur parviennent pas alors qu’elle parvient aux autres. Hormis cela, ce sujet nécessite une explication détaillée »

Traduit par Anas Abou Malik Al-Maimouni
Source audio en Arabe

Partagez l'article ...Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on Twitter1Email this to someonePrint this page