‏Conseil de Shaykh Ahmad Assubay’i après les attaques du 13/11/2015


Partagez l'article ...Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on Twitter0Email this to someonePrint this page
Conseil de Chaykh Ahmad Assubay’i en ces temps de troubles dus aux actes terroristes commis par les Khawarijs (tueries du 13 novembre 2015)
« La priorité est à :
1- S’innocenter des actes de ceux là (les Khawarijs) de façon claire et apparente
2- Eclaircir le désaveu des gens de la Sounnah et éclaircir le fait que leur dogme est innocent de ces actes (terroristes) et de ce groupe (les khawarijs) et qu’ils (les khawarijs) essayent d’attirer les musulmans vers eux en s’appuyant sur une partie de la vérité et en défendant leur réputation
3- Eclaircir le fait que les savants de la Sounnah sont les premiers à mettre en garde contre eux et à les combattre avant même qu’ils soient connus, à l’exemple de l’imam Ibn Baz qui a mis en garde contre Ben Laden en 1989, comment peut on affilier les gens de la sounnah à ceux là ?! Ceci est une injustice évidente.
4- Eclaircir le fait que ce sont les groupes islamiques politiques (Ikhwans etc…), ceux qui n’agréent pas les systèmes politiques en place dans les pays musulmans, qui offrent un climat spirituel et politique et un environnement propice au développement de l’idéologie de Da’ich surtout lorsqu’ils se concentrent sur le besoin et l’économie et non sur le dogme clair des gens de la Sounnah concernant la légitimité des systèmes politiques présents dans les pays musulmans, l’écoute, l’obéissance et la patience face à l’injustice des détenteurs d’autorités comme le prophète a ordonné. Ils (les gens de la Sunnah) sont donc innocents des actes de ceux là.
5- Eclaircir que la guerre médiatique est bien présente entre les gens de la Sounnah et les Khawarijs en tout lieu. Il ne convient donc pas de mépriser le rôle des gens de la Sounnah dans le combat de cette idéologie, et encore moins prétendre qu’ils l’appuient.
6- Exhorter les gens de la Sounnah à la patience, l’invocation, s’éloigner des causes de la Fitnah, car l’affaire est proche, et seul la preuve dévoile le feu de ces Khawarijs, si Allah le veut proche sera son estompement et la disparition de son mal, nous demandons à Allah par Ses sublimes Noms et Ses attributs de la perfection qu’Il retourne leurs manigances contre eux même et qu’Il nous épargne de leur mal. »
Traduit par Anas Abou Malik Al-Maimouni le 28/11/2015
Tiré d’une conversation sur WhatsApp entre le traducteur et le Shaykh
Partagez l'article ...Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on Twitter0Email this to someonePrint this page